Annie Sugier : la lutte féministe passe par le respect des droits humains universels

Devant un public enthousiaste qui a comblé la salle "Joaquín Gutiérrez" de la Faculté de Lettres de l’Université du Costa Rica le 02 septembre 2010, Annie Sugier, militante française des droits de la femme et présidente de la Ligue du droit international des femmes (LDIF), a présenté l’histoire de la lutte féministe en France et a souligné les grands défis qui restent encore à surmonter dans ce domaine.

Mme Sugier, co-fondatrice avec Simone de Beauvoir de la LDIF, a longuement milité contre les violences faites aux femmes, mais également dans la promotion de la participation féminine et contre les discrimations faites aux femmes dans les compétitions sportives, particulièrement dans les Jeux Olympiques. Son engagement dans la défense des droits des femmes a permis des avancées au niveau international, elle se bat pour le plein respect de la Convention de l’ONU pour l’Élimination de toutes les formes de discrimination contre les femmes, mise en vigueur depuis 30 ans.

JPEG - 64.6 ko
Mme Annie Sugier
JPEG - 102.9 ko
Vue partielle du public lors de la conférence à l’UCR
JPEG - 90.5 ko
P1030705
Mmes Annie Sugier et Monserrat Sagot, directrice du Master régional Etudes de la Femme, UCR

Dernière modification : 08/09/2010

Haut de page