Attribution du Prix Sakharov à Nadia Mourad Bassi Taha et Lamiya Aji Bachar

Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères et du Développement international, à Paris, le 27 octobre 2016.

La France salue la décision du Parlement européen d’attribuer le prix Sakharov pour la liberté de pensée à Nadia Mourad Bassi Taha et Lamiya Aji Bachar.

Le Parlement européen rend un hommage mérité à l’action courageuse de ces deux jeunes femmes yézidies. Après avoir enduré des mois durant les violences répétées de leurs tortionnaires de l’organisation terroriste Daech, elles ont souhaité poursuivre leur combat exemplaire et témoigner des massacres commis par Daech, ainsi que des violences faites aux femmes. Alors que Daech a systématiquement ciblé les yézidis, comme d’autres minorités religieuses en Irak, Nadia Mourad Bassi Taha et Lamiya Aji Bachar sont devenues des porte-paroles de leur communauté. Leur courage avait été salué par Jean-Marc Ayrault lors d’un entretien avec Nadia Morad Bassi Taha en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre dernier.

La France, dans le cadre de la coalition internationale contre Daech, prend toute sa part à la libération de l’Irak de Daech. Elle rappelle son attachement à l’intégrité d’un Irak inclusif et respectueux de la diversité de la population.

Plus d’information sur les lauréates depuis le site de l’Union européenne.

Imagen de las premiadas tomadas del sitio de la UE dedicado al Premio Sajarov

Dernière modification : 23/11/2016

Haut de page