Coopération française et l’UNESCO accordent de développer des actions conjointes dans la région. [es]

L’Ambassade de France et le Bureau Multi-pays de l’UNESCO pour le Costa Rica, le Salvador, le Honduras, le Nicaragua et le Panama ont signé une convention de coopération, ce lundi 13 février 2017 à San José.

Mme Pilar Alvarez de l'Unesco et M. Vankerk-Hoven se félicitent de la signature de cet accord.
Moment de la signature du texte.
Photo de groupe du personnel de l'Unesco et de l'Ambassade de France.

Son objectif est la mise en œuvre de projets communs qui bénéficient à la définition de politiques publiques basées sur l’équité, la démocratisation du savoir et l’intégration sociale, au travers de l’éducation, de la science, de la culture, de la communication et de l’information.

Cette convention permettra de mener à bien des projets communs à partir de l’année 2017 dans les cinq pays suivants : Costa Rica, Le Salvador, Honduras, Nicaragua y Panama, dans les domaines de l’éducation, la communication et les nouvelles technologies, des sciences humaines et sociales, des sciences exactes et naturelles, et de la culture. L’IFAC (Institut Français pour l’Amérique Centrale) prendra en charge la mise en œuvre en tant que service de coopération compétent dans les pays d’Amérique Centrale.

Monsieur Thierry VANKERK-HOVEN, Ambassadeur de France, a indiqué que la France et l’UNESCO “partagent des valeurs fondamentales telle que la démocratie, la liberté d’expression, la diversité culturelle, la préservation de notre planète ou l’égalité des genres. Travailler ensemble en faveur de ses valeurs est essentiel”.

Madame Pilar Álvarez Laso, Directrice du Bureau Multi-pays de l’UNESCO à San José, a affirmé que “cette opportunité de coopération ouvre de nouvelles perspectives pour travailler depuis les secteurs de la culture, la science et l’éducation, à la défense des droits de l’Homme et la dignité des personnes en Amérique centrale. De cette façon, on travaille ensemble pour construire la paix”.

A travers la mutualisation des moyens et la valorisation des connaissances et des bonnes pratiques, ce premier accord entre la France et une agence de l’ONU dans la région permettra de renforcer les actions entreprises par les deux parties, ainsi que d’ouvrir de nouvelles perspectives de travail.

Dernière modification : 03/03/2017

Haut de page