Déclaration conjointe du président de la République française et du président de la République du Costa Rica

Le Président de la République française, M. François HOLLANDE, et le Président de la République du Costa Rica, M. Luis Guillermo SOLIS, se sont réunis à l’occasion de la visite en France qu’effectue le Chef de l’Etat costaricien du 4 au 5 juin 2015.

JPEG

Les deux Chefs d’Etat ont réaffirmé les principes et objectifs communs qui caractérisent les deux nations. La promotion des droits humains, de l’Etat de droit, de la démocratie et de la paix et la solution pacifique des conflits les unissent dans un effort commun au niveau bilatéral et multilatéral.

A quelques jours de la tenue du Sommet entre l’Union européenne et la Communauté des Etats latino-américains et caribéens (CELAC), les 10 et 11 juin à Bruxelles, ils ont également rappelé leur attachement aux relations qu’entretiennent l’Union européenne et l’Amérique latine. Le Président HOLLANDE a félicité le Costa Rica qui, en exerçant la présidence de la CELAC jusqu’en janvier, a contribué efficacement à la préparation du sommet. Ce rendezvous de haut niveau est le signe du renforcement du dialogue bi-régional et représente une occasion d’aborder des questions fondamentales telles que le développement durable et le changement climatique.

Les deux Chefs d’Etat ont souligné leur ambition commune de parvenir à un accord juridiquement universel, contraignant et durable, ainsi que leur engagement à présenter des contributions nationales ambitieuses dans la perspective de la prochaine Conférence des Parties (COP 21) sur le changement climatique qui aura lieu à Paris en décembre de cette année. Le Président HOLLANDE a par ailleurs salué l’objectif du Costa Rica d’atteindre la neutralité carbone pour 2021.

Les deux Présidents ont évoqué leur engagement commun et leurs actions en faveur de l’abolition universelle de la peine de mort. Ils ont également rappelé leur objectif partagé d’encadrer le recours au droit de véto au Conseil de sécurité des Nations unies, en cas d’atrocités de masse. Ils ont par ailleurs réaffirmé leur engagement à promouvoir partout dans le monde la liberté d’expression et son corollaire, la liberté de la presse, qui doivent être universellement respectées. La France et le Costa Rica continueront à travailler de concert, notamment dans les enceintes multilatérales, pour contribuer à la protection de ces droits fondamentaux.

Les deux Chefs d’Etat se sont félicités de l’adhésion du Costa Rica, en tant que membre observateur, à l’Organisation internationale de la francophonie, lors du Sommet de Dakar en novembre 2014. Ce rapprochement se fonde sur le partage des valeurs défendues par la francophonie et sur l’usage de la langue française, enseignée à titre obligatoire dans le 1er cycle de l’enseignement secondaire au Costa Rica.

Le Président HOLLANDE a félicité le Président SOLIS, après sa participation en tant qu’invité d’honneur au forum OCDE- Amérique latine, pour l’engagement du processus d’adhésion du Costa Rica à l’OCDE et lui a renouvelé le soutien de la France.

Les deux dirigeants ont décidé de poursuivre leurs efforts en vue d’intensifier les échanges économiques bilatéraux, en s’appuyant sur l’Accord d’association entre l’Amérique centrale et l’Union européenne. Le Président HOLLANDE a souligné la disponibilité des entreprises françaises à y participer dans une optique de développement territorial durable. Plusieursthèmes d’intérêt partagé ont été soulignés, tels que les transports urbains, l’eau et l’assainissement, les énergies renouvelables, les véhicules électriques, le tourisme et la sécurité.

Les deux Présidents se sont félicités de la coopération en matière de sécurité maritime et ont exprimé leur souhait de renforcer la coopération entre les administrations et les entreprises des deux pays en matière de sécurité intérieure.

Les deux Présidents se sont réjouis du dynamisme de la coopération universitaire, scientifique et linguistique qui est aujourd’hui un axe majeur de la relation bilatérale. Les deux Chefs d’Etat sont convenus de poursuivre le renforcement de cette coopération avec le lancement d’un nouveau programme de formation de techniciens supérieurs. Afin d’accompagner la progression de la mobilité étudiante, la France et le Costa Rica souhaitent également relancer les négociations en vue d’aboutir à un accord de reconnaissance mutuelle des diplômes et des périodes d’études.

Les deux dirigeants ont décidé de renforcer le français au Costa Rica, par le Programme de mobilité d’appui académique des assistants de langue française au Ministère de l’Education Publique, les sections bilingues français-espagnol dans l’enseignement public costaricien, un Programme de français avancé dans le secondaire et l’appui à la formation continue. Il est très important pour les deux pays de développer les certifications internationales en français en primaire et secondaire et de promouvoir la célébration de la francophonie.

Les deux Présidents se sont félicités de la contribution du lycée franco-costaricien au système éducatif du Costa Rica. Le Président HOLLANDE, dans la perspective du 50ème anniversaire du lycée en 2018, a proposé au Président SOLIS un effort commun en vue de sa modernisation.

Le Président SOLIS a invité le Président HOLLANDE à visiter le Costa Rica lorsque son agenda le lui permettrait.

Retrouvez la déclaration sur le site de l’Elysée

Retrouvez le communiqué de presse (en espagnol) de la présidence costaricienne sur cette rencontre.

JPEG

Dernière modification : 26/06/2017

Haut de page