Présentation générale du Costa Rica

Données géographiques et démographiques

Situé dans l’isthme centraméricain, limité au nord par le Nicaragua (309 km de frontière), et au sud par le Panama (330 km de frontière), le Costa Rica s’étend sur une superficie de 50 900 km². Les deux océans Atlantique et Pacifique (1.290 km de côtes) et la présence d’une chaîne montagneuse volcanique qui le traverse du nord-est au sud-est (point culminant le mont Chirripó à 3 820 m) ont façonné la richesse écologique du pays.

JPEG
La géographie du pays explique la concentration de sa population sur le plateau central (altitude moyenne de 1.000 à 2.000 m). Les problèmes de communication entre le Pacifique et l’Atlantique, l’utilisation des sols fertiles qui représentent moins de 20% de la surface du pays, font du Costa Rica un pays de tradition agricole plus que maritime.

La population est de 4,2 millions d’habitants, dont plus de 40% vivent dans la « grande aire métropolitaine », comprenant les principales villes du pays : San José, la capitale (1.200.000 hab.), Alajuela (235.000 hab.), Cartago (140.000 hab), et Heredia (110.000 hab).

Enfin, le pays est un des plus développés d’Amérique Latine. Le Costa Rica dispose d’atouts naturels et économiques, mais aussi de l’indice de developpement humain (ONU) le plus avancé de l’Amérique Centrale.

Histoire - Principaux faits historiques

- 1502 : Christophe Colomb débarque dans la baie de Cariari, (près de l’actuel Puerto Limón).

- 1513-1519 : Les conquérants espagnols découvrent la côte Pacifique et colonisent la Péninsule de Nicoya.

- 1540 : Le Costa Rica devient une province d’Espagne, gouvernée depuis le Guatemala.

- 1563 : Le gouverneur Coronado fonde la ville de Cartago, qui devient alors la capitale du pays jusqu’en 1823.

- 1600-1800 : Les colons commencent à prendre racine dans la Vallée Centrale. En 1773 la ville « Villa Nueva de la Boca del Monte » est fondée, connue aujourd’hui sous le nom de San José.

- 1821 : Déclaration de l’Indépendance du Costa Rica.

- 1823 : Le Costa Rica rejoint la Fédération Centraméricaine.

- 1848 : Le président José María Castro proclame la « République Libre et Indépendante du Costa Rica ».

- 1856 : Guerre contre les flibustiers américains, sous les ordres de William Walker, qui voulaient s’emparer des pays centraméricains. Juan Santamaría devint le héros national du Costa Rica.

- 1871 : Début de la construction de la connexion ferroviaire entre San José et Puerto Limón.

- 1889 : Le libéralisme arrive sur la scène politique. Avec ce mouvement apparaît le droit de vote et pour la première fois dans l’histoire du Costa Rica des élections démocratiques ont lieu.

- 1899 : La compagnie américaine United Fruit Company commence à contrôler le commerce de la banane. Le Costa Rica devient l’un des plus importants producteurs de banane au monde.

- 1940-1944 : Le gouvernement du président Calderón Guardia introduit des réformes sociales progressistes qui incluent le salaire minimum garanti, la réforme agraire, le droit des travailleurs à se regrouper et un système de sécurité sociale fiable.

- 1948-1980 : A la suite d’élections frauduleuses en 1948, une révolte populaire menée par José Figueres Ferrer, leader du PLN (Parti Libéral National, de gauche) aboutit à l’adoption d’une nouvelle constitution en 1949, clé de voûte de nombreuses transformations qui imprègnent encore la société costaricienne d’aujourd’hui : suppression de l’armée et transfert de son budget au Ministère de l’Education. La période de Figueres Ferrer est dominée par une politique d’intervention de l’état, une diversification de la structure productive agricole, une industrialisation poussée, et surtout la mise en œuvre de politiques sociales dans le domaine de l’éducation et de la santé, qui en l’espace de 30 ans vont modifier le pays en profondeur.

- 1982 : En réponse aux troubles politiques de son voisin le Nicaragua, le président Monge annonce la « neutralité sans armée » du Costa Rica.
Depuis 1980, le Costa Rica est entré dans un nouveau processus, encore en cours, dominé par l’abandon de la prépondérance de l’état, la réduction des politiques sociales et l’application de programmes d’ajustement structurel à partir de 1982. Cette nouvelle période refléte de la nécessité de faire face aux processus d’internationalisation et de globalisation de l’économie costaricienne.

- 1987 : Oscar Arias, Président du Costa Rica (1986-1990) reçoit le Prix Nobel de la Paix pour avoir présenté un plan à l’origine du processus de Paix en Amérique Centrale.

- 2002 : Abel Pacheco, du Parti de l’Unité Sociale-chrétienne (PUSC, droite) remporte les élections présidentielles.

- 2006 : Oscar Arias (PLN), élu au premier tour avec 40,6% de voix accède pour la deuxième fois à la présidence, le 8 mai.

- 2010 : Pour la première fois dans l’histoire du pays une femme est élue à la tête du Gouvernement. Laura Chinchilla, du parti Libération Nationale (PLN) prend les fonctions à la Présidence de la République le 8 mai 2010.

- 2014 Le PAC (Parti Action Citoyenne) gagne pour la première fois les élections présidentiels. Luis Guillermo Solís est élu président au deuxième tour électoral avec plus d’un million de votes.

- 2018. Carlos Alvarado Quesada (38 ans), du parti PAC, est élu au deuxième tour avec environ 60% de votes contre son concurrent Fabricio Alvarado (RN). Aucun des deux partis traditionnels (PLN et PUSC) n’a dépassé le premier tour.

Les institutions

- Le pouvoir exécutif
Le président de la République et le vice-président sont élus pour 4 ans au suffrage universel direct. Le président est également chef du gouvernement et il est en charge de nommer les ministres.

- Le pouvoir législatif
L’Assemblée Législative est composée de 57 députés élus pour 4 ans au suffrage universel direct.
Lors des élections législatives en février 2002, le paysage politique costaricien, qui comptait habituellement deux principaux partis, le Parti de l’Union Sociale Chrétienne (PUSC) et le Parti de Libération Nationale (PLN), a changé et a vu l’émergence d’un troisième parti : le Parti d’Action Citoyenne (PAC).

La composition de l’Assemblée Législative suite aux élections de février 2018 est la suivante :

  • FA (Parti du "Frente Amplio") : 1 député
  • PAC (Parti Action Citoyenne) : 10 députés
  • PIN (Parti Intégration Nationale) : 4 députés
  • PLN (Parti Libération Nationale) : 17 députés
  • PRN (Parti Restauration Nationale) : 14 députés
  • PRSC (Parti Républicain Social Chrétien) : 2 députés
  • PUSC (Parti Unité Sociale Chrétienne) : 9 députés

- Le pouvoir judiciaire
La plus haute institution judiciaire du pays est la Cour Suprême de Justice (Corte Suprema). Elle est composée de 22 juges qui sont élus pour 8 ans par l’Assemblée Législative.

Organisation administrative

Le pays est divisé en 7 provinces (San José, Alajuela, Heredia, Cartago, Guanacaste, Puntarenas, et Limon), elles-mêmes divisées en 81 cantons, puis en 463 districts. Chaque canton est géré par un Conseil Municipal dont les membres sont élus au suffrage universel et un Maire élu également au suffrage universel.

Jours fériés

1er janvier : Nouvel an

11 avril : jour de Juan Santamaría (héros national)

Pâques : Jeudi et Vendredi saints

1er mai : Fête du Travail

25 juillet : Annexion du parti de Nicoya au Costa Rica

2 août : jour de Notre Dame des Anges

15 août : Assomption et fête des mères

15 septembre : Fête de l’Indépendance

12 octobre* : Journée de la Diversité Culturelle

25 décembre : Noël

* Une réforme du Code du travail, en vigueur depuis le 10 mai 2005, reporte ce jour férié au lundi suivant lorsqu’il tombe entre mardi et vendredi.

Climat

La géographie montagneuse du Costa Rica joue un rôle très important dans le climat agréable du pays. On note deux saisons marquées : la saison sèche, qui va du mois de décembre au mois d’avril, et la saison des pluies, qui débute au mois de mai et qui se prolonge jusqu’au mois de novembre, voire début décembre.

Dans toute la zone Pacifique et le Guanacaste, la saison des pluies a lieu entre mars et la fin du mois d’octobre, début du mois de novembre, et dans les Caraïbes, les pluies fraîches arrivent de mai à décembre, à l’exception des mois de septembre et octobre durant lesquels s’installe un court et agréable "été".

GIF
Même pendant les mois les plus pluvieux, les matins de tout le pays ont tendance à être ensoleillés et agréables. Selon les zones, les températures atteignent une moyenne de 24,9°C sur les côtes et les plages, 16,3°C dans les zones montagneuses et entre 20 et 22°C dans le plateau central. Les pluies arrivent généralement en fin de matinée.

Dans toutes les régions du pays, les mois les plus froids sont novembre, décembre ou janvier ; le plus chaud avril ou mai.

Dernière modification : 17/01/2019

Haut de page