Revue de la presse costaricienne du 17 au 23 août 2018

Des manifestions xénophobes enregistrées le 18 août à San José ont tout de suite fait réagir - pour les condamner- les acteurs politiques et sociaux ; la gestion de l’immigration nicaraguayenne - en raison de la crise politique dans ce pays – se heurte pour le Costa Rica dans un milieu très critique des finances publiques.

NB : Cette revue de presse est le reflet d’articles parus dans les journaux costariciens. Elle ne saurait engager en aucune manière les autorités françaises.

JPEG

Politique intérieure

Droits de l’homme

Une manifestation xénophobe condamnée à l’unanimité

Précédées par une campagne de fausses infos sur les réseaux sociaux, des agressions contre des immigrés nicaraguayens se sont produites le 18 août à la place La Merced (lieu de rencontre privilégié des Nicaraguayens au centre-ville de San José), « par des groupes organisés dédiés aux activités criminelles ou avec des idéologies contraires à la mentalité propre des Costariciens », selon Michael Soto, ministre de la Sécurité. Une quarantaine de personnes ont été arrêtées par la police. La condamnation de ces actes tant par le gouvernement que par les leaders politiques en général, ainsi que par la presse, l’église, les analystes a été unanime. Quelques députés ont notamment demandé une politique migratoire plus stricte, alors que le président Carlos Alvarado a assuré que le contrôle migratoire se fait de manière sûre et ordonnée. La Défense des Habitants a pour sa part demandé au gouvernement « de reconnaître son incapacité institutionnelle actuelle pour s’occuper de cette population » et demander de l’aide internationale. L’analyste Jorge Vargas Cullel y voit un phénomène nouveau : articulation d’un mouvement politique orienté à trouver le soutien populaire en faveur de la discrimination. Ensemble de la presse, 19-23/8

Marche contre la xénophobie ce 25 août

Pour répondre aux manifestations violentes contre l’immigration nicaraguayenne, le Collectif Bienêtre et Migrations Costa Rica, qui regroupe une douzaine d’organisations de droits de l’homme, et d’autres institutions comme l’Université du Costa Rica, organisent une marche à partir de 10h ce samedi 25 août, sous la consigne « En Costa Rica, la solidaridad es más ! ». Ensemble de la presse, 21-23/8

“El Nica” revient à la scène théâtrale

« El Nica » (Le Nicaraguayen, connue aussi comme L’immigrant) a été écrite par l’acteur d’origine nicaraguayenne César Meléndez (décédé en 2016) et a connu un énorme succès pendant 17 ans au Costa Rica et à l’étranger. La pièce revient à la scène (Espressivo et Teatro La Polea) avec une réinterprétation par la veuve de l’auteur, Cristina Bruno Catani. Celle-ci déplore cependant que la lutte contre les inégalités - thème principal de la pièce – reste encore d’actualité. La República, 23/8

Situation fiscale

L’opposition qualifie « d’irresponsable » le gouvernement sortant

Pour avoir « maquillé » - selon les députés de l’opposition de la commission des revenus et dépenses publiques - la dette publique que le pays devait payer en 2018 (environ 1,4 milliards USD pour amortissements de la dette publique à court et long termes), ceux-ci ont convoqué l’ancien président de la République, Luis Guillermo Solís. Le rendez-vous aura lieu le 10 septembre prochain. Cette situation est critique et a obligé le ministère des Finances à demander au Congrès l’approbation d’un budget extraordinaire. La commission législative des affaires financières a donné un avis positif à cette demande. Ensemble de la presse et de la semaine.

Le texte de réforme fiscale revu à la baisse par les députés d’opposition

L’examen du texte substitutif que les députés ont demandé à l’exécutif a enfin été entamé par la commission de réforme fiscale. Cependant, le ministère des Finances avertit des risques pour les finances du pays après qu’environ 20% (160 MUSD) des revenus annuels prévus dans ce texte (IVA sur les produits du panier de la ménagère, intrants agricoles et services privés d’éducation) ait été refusé par la commission législative grâce aux votes des députés RN et un député PLN (celui-ci s’étant écarté de la position officielle de son groupe à l’Assemblé législative). Diario Extra, La Nación, CRHoy, 22-23/8

Sondage d’opinion du CIEP-UCR

Gouvernement de Carlos Alvarado « à peine à flot » à 100 jours du début de mandat

L’image du président navigue déjà à contre-courant à 100 jours écoulés depuis sa prise de fonctions le 8 mai dernier. Avec seulement 10 députés de son parti et un « trou énorme » des finances publiques, la qualification de sa gestion frôle à peine la ligne positive : 35% le qualifie de bon ou très bon, face à 36% qui l’estime mauvais ou très mauvais, et 29% d’opinions le qualifie de « régulier ». Cette qualification est inférieure à celle de son prédécesseur à la même période du mandat et montre une perception assez pessimiste où la sécurité s’affiche comme le principal problème du pays. Cette étude d’opinion a été réalisée par le Centre de la recherche et études politiques (CIEP) de l’Université du Costa Rica, sur 720 personnes adultes représentatives de l’ensemble du territoire, entre le 13 et le 16 août 2018, et par des appels téléphoniques. La marge d’erreur est de 3,7%. Semanario Universidad, La Nación, Diario Extra, 22-23/8

L’image du Pouvoir Judiciaire chute au plus bas suite à l’affaire du « cementazo »

La confiance dans le Pouvoir Judiciaire se trouve à son point le plus bas depuis six ans, selon ce même sondage. Les Costariciens lui donnent 5,9 points sur une échelle de 1 à 10, une notation inférieure à celle de 6,7 de mars dernier ou de juillet 2017. La réprobation intervient au milieu d’une crise de ce corps de l’Etat qui en moins de six mois a vu la destitution du magistrat Celso Gamboa et la suspension des membres de la Salle III pour avoir fermé l’enquête du « cementazo » (affaire concernant un apparent trafic d’influences au bénéfice d’un importateur de ciment). La sanction a conduit le président de la Cour, Carlos Chinchilla, ainsi que la magistrate Doris Arias, à prendre leur retraite. Semanario Universidad, 22/8

Tribunal suprême électoral

Reconduction du président

Luis Antonio Sobrado a été réélu pour une période de trois ans et pour la quatrième fois consécutive comme président du TSE. Ont contribué à cette élection la bonne conduction et leadership montrées par M. Sobrado lors des dernières élections, ainsi que la classification de l’indice d’intégrité électorale des universités de Harvard et de Sidney qui ont placé le TSE à la cinquième place mondiale en termes de crédibilité et d’efficacité pour les processus d’élection populaire. Diario Extra, 17/8

Environnement et justice

La Procureure générale accuse l’ancien président Oscar Arias dans l’affaire Crucitas

Emilia Navas, Procureure générale, a décidé d’accuser et demander de porter aux tribunaux l’ancien président Arias par le prétendu délit de prévarication (dicter des résolutions contraires à la loi ou fondées sur des faits faux) dans l’affaire connue comme Crucitas (projet failli d’une mine à ciel ouvert à Cutris de San Carlos, zone nord du pays). Diario Extra, La Nación, CRHoy, Amelia Rueda, 23/8

Actualités françaises au Costa Rica

Titres d’articles consacrés à la France et l’Europe

Aimé Césaire : Je suis de la race des opprimés

Le supplément littéraire Forja de l’hebdomadaire de l’Université du Costa Rica consacre sa une et publie deux articles des disciples et compatriotes du « poète, philosophe et homme politique de la Martinique », Frantz Fanon et Edouard Glissant. Semanario Universidad, 22/8

Nosotros las piedras entrera au concours du Festival de cinéma de Biarritz

Le film costaricien va participer dans la section des documentaires en même temps que d’autres travaux de l’Amérique latine et d’Espagne.
La Nación, 21/8

La rougeole bat le record d’infectés en Europe

41 000 cas ont été enregistrés entre janvier et juin cette année, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’Ukraine est le pays avec le plus grand nombre de contagions (23 000 cas), alors que la Serbie enregistre le plus grand nombre de décès. La Nación, 21/8

Reprises de dépêches d’agences de presse

L’Europe ne doit pas avoir peur d’exercer le pouvoir

l’initiative d’Emmanuel Macron de créer une force militaire européenne en dehors de l’OTAN est essentielle. Project Syndicate 1995-2018, La Nación, 18/8

Alliance française

Vie associative

Salon du livre du Costa Rica, du 24 août au 2 septembre à l’Antigua Aduana

La Librería Francesa y sera présente avec un stand et une série d’activités liées à la littérature. Pour cette raison le café littéraire du mois d’août – organisé par la Librería Francesa, l’ADFE Costa Rica et le Club des amis de la France – n’aura pas lieu et le prochain sera le 27 septembre.

Rédactrice : Olga Bolaños
Journaux consultés

Dernière modification : 23/08/2018

Haut de page