Revue de la presse costaricienne du 5 au 11 avril 2019

Le débat autour de plusieurs projets de réforme institutionnelle occupe l’actualité politique costaricienne au moment où la popularité du président de la République reste négative.

NB : Cette revue de presse est le reflet d’articles parus dans les journaux costariciens. Elle ne saurait engager en aucune manière les autorités françaises.

JPEG

Politique intérieure

Affaires politiques

Le gouvernement se lance dans plusieurs réformes institutionnelles

Recope, Fonabe, superintendances, emploi public…, font partie des projets de réforme de l’État poursuivis par le gouvernement de Carlos Alvarado.
La raffinerie de pétrole – Recope - changerait son nom par Ecoena et entrerait dans le marché des énergies alternatives sans exercer de monopole (actuellement c’est le cas de cette entreprise publique pour la distribution des carburants). Le Fonds national des bourses (Fonabe) serait fermé et ses fonctions transférées à l’IMAS (Institut mixte d’aides sociales) dans un but d’économie (environ 2,5 MUSD par an) et d’efficacité de l’Etat ; alors que – dans le cadre du processus d’adhésion à l’OCDE - l’exécutif travaille sur un projet qui fusionnerait l’ensemble des super-intendances : Sugef (entités financières), Sugese (assurances), Supen (retraites) et Sugeval (valeurs). Par ailleurs, la ministre de la Planification, Pilar Garrido, a présenté le 8 avril à l’Assemblée législative un projet de réforme de l’emploi publique dont le but est de garantir la qualité des biens et services de l’Etat. Les mesures de ce projet s’appliqueraient aux nouveaux fonctionnaires et les résultats espérés pourront s’enregistrer 18 ans après sa mise en vigueur. Ensemble de la presse et de la semaine

Première année du gouvernement de Carlos Alvarado : son leadership dans le plan fiscal est sa plus grande réussite

La réforme fiscale et ses impacts dans les finances de l’État sont - pour les chefs et sous-chefs de groupes politiques représentés au parlement - les avancées les plus importantes du gouvernement de Carlos Alvarado, installé depuis le 8 mai 2018. Sont reconnus également les efforts de ce gouvernement – notamment le rôle de la femme du président, Claudia Dobles, dans le thème d’infrastructure et mobilité urbaine. La República, 8/ 4

L’image de Carlos Alvarado ancrée dans l’impopularité, selon étude du CIEP

La dernière étude du Centre de la recherche et d’études politiques (CIEP) de l’Université du Costa Rica (UCR) conclut que l’image du président de la République n’a pas empiré après « la réforme fiscale, la grève la plus longue depuis le XX° siècle et la détérioration dans l’emploi » ; son image reçoit environ deux opinions négatives pour une positive. Elle conclut également que le pessimisme s’est installé et que le chômage inquiète les citoyens. Par ailleurs, concernant d’autres personnalités et institutions, Oscar Arias n’est plus favori parmi les anciens présidents de la République, alors que la vice-présidente Epsy Campbell est la pire qualifiée parmi la liste des personnalités politiques ; et l’Église catholique a vu son image tomber (cas de pédophilie dénoncés). Enfin les thèmes sur le port d’armes et les vaccins ne semblent pas être de sujets de discussions des gens (alors qu’ils ont fait l’objet de débat au parlement (armes) et auprès des autorités de la santé et les médias (vaccins, à cause notamment des cas de rougeole importés récemment). Semanario Universidad, 10/4 ; La Nación et Diario Extra, 11/4

Division administrative : par plébiscite, Río Cuarto devient le chef-lieu du nouveau canton éponyme de la province d’Alajuela

Avec une participation de 72,38%, les habitants du canton numéro 16 d’Alajuela, ont choisi le 7 avril au moyen d’un plébiscite, le district de Río Cuarto comme le chef-lieu du nouveau canton du même nom.
La Nación, /

Économie

9 de 10 emplois sont informels

Une étude de l’Université Nationale conclut qu’il y a plus de sources d’emploi mais que celles-ci se trouvent dans le secteur informel : l’année dernière neuf de dix emplois créés l’ont fait dans ce secteur. Ceci confirmerait la tendance à la précarité du travail au Costa Rica, selon les experts. Diario Extra, 5/4

Des négociations entre le gouvernement et le nouveau port de Moín

Suite à la première crise qu’a subie TCM (la nouvelle terminale des containers de Moín à Limón, côte caraïbe) à cinq semaines d’être en opération à cause d’une saturation provoquée par des facteurs externes à la terminale, une table de dialogue a été entamée entre les autorités gouvernementales, Japdeva (entité publique responsable des anciens ports de Moín et Limón) et APM Terminals, la concessionnaire de TCM. Japdeva pourrait gérer des frets si dans l’avenir TCM se voit confrontée à des nouvelles saturations du service.
Diario Extra, La Nación, 5/4 ; La Nación, El Financiero, 6/4

IBM étend son activité au Costa Rica

La multinationale américaine a annoncé vouloir investir MUSD21 au Costa Rica pour étendre son activité dans le pays d’Amérique Centrale notamment sur le volet de la défense contre la cybercriminalité. Si au niveau mondial, un manque de 2,9 millions de professionnels a été évalué dans la sécurité informatique, IBM souhaite ouvrir de nouvelles infrastructures consacrées majoritairement « au développement professionnel et la création de ces nouveaux profils dont nous aurons besoin ». La Nación, 10/4

Le déficit fiscal a conclu le premier trimestre à 1,51% du PIB

Le déficit fiscal du gouvernement lié à son excès de dépenses face aux bénéfices est chiffré à 1,51% du Produit Intérieur Brut (PIB) lors du premier trimestre de 2019. Un chiffre similaire à celui enregistré entre janvier et mars 2018 qui se situait à 1,52% du PIB. La Nación, 10/4

KLM ouvre une nouvelle ligne Amsterdam-Liberia

La compagnie aérienne KLM a annoncé ce 9 avril l’ouverture d’une seconde ligne directe à destination du Costa Rica. En partance d’Amsterdam, ce nouveau trajet qui sera proposé à partir d’octobre 2019 fera une escale à Alajuela (Aéroport international Juan Santamaría) avant d’atterrir à Liberia dans la région du Guanacaste. La Nación, 10/4

Environnement

Débat autour de l’ECO 95, nouvelle version de carburant avec de l’éthanol, a fini par le déplacement de la date de sa mise en place

Le projet lancé par Recope (raffinerie nationale) qui allait mettre en place en mai prochain la distribution de l’ECO 95, un carburant qui mélange de l’essence avec de l’éthanol, a été mis en cause pour des raisons techniques et les coûts pour l’usager et a créé un grand débat. Les autorités de Recope ont fait marche arrière et ont annoncé, ce 9 avril, que la mise en place de ce projet sera retardé d’un an afin de mieux informer la population. Les mouvements écologistes ont notamment rappelé qu’il n’y a pas de certitude quant aux bénéfices pour l’environnement de l’éthanol.
Ensemble de la presse et de la semaine

Prévention

L’ICT lance une nouvelle application pour surveiller les vagues et informer des accidents sur les plages

L’Institut Costaricien du Tourisme (ICT) en coordination avec l’Université du Costa Rica (UCR) et la Commission nationale de la prévention des risques et des situations d’urgence, a lancé une nouvelle application permettant de surveiller les vagues et les courants marins mais aussi de prévenir des accidents sur les plages du pays. La Nación, 12/4

Politique extérieure

OCDE

L’OCDE recommande de renforcer l’indépendance politique de l’INS

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) suggère au Costa Rica de renforcer l’indépendance politique de l’Institut National des Assurances (INS) notamment sur la nomination des dirigeants et ainsi prendre des mesures pour éloigner le risque face à la garantie d’état dont bénéficie cette entité. La Nación, 6/4

Venezuela

Le Ministre des Affaires étrangères demande d’inclure le clan Maduro aux prochaines élections

Le gouvernement costaricien maintient sa position concernant les prochaines élections au Venezuela et souhaite que toutes les forces politiques, dont les chavistes de Maduro, puissent se présenter même si le régime en place a été considéré comme illégal. Manuel Ventura, Ministre des Affaires étrangères au Costa Rica, a assuré que ces requis étaient nécessaires au fondement d’un cycle nouveau de paix au Venezuela. La Nación, 5/4

Nicaragua

Le gouvernement doute d’une ouverture au dialogue avec Daniel Ortega

Le gouvernement costaricien a affirmé devant l’Organisation des États américains (OEA) douter de la volonté du président nicaraguayen, Daniel Ortega, à dialoguer sur les actions de répression menées par son régime vis-à-vis des manifestants. Montserrat Solano, Ambassadrice du Costa Rica à l’OEA, considère que « la décision du gouvernement du Nicaragua de persécuter les défenseurs des droits humains, les journalistes, les étudiants et d’expulser toutes les organisations internationales de lutte pour les droits humains rendent difficile de croire à la volonté de dialoguer ». La Nación, 6/4

14% de taxes supplémentaires sur le transport à la frontière

La Chambre Costaricienne Nord-Américaine du Commerce (AmCham), assure que le coût de 50$ lié à l’importation temporaire de marchandises par voie terrestre est une restriction au commerce centroaméricain imposée de manière illégale par le gouvernement nicaraguayen. Un coût qui a un impact sur la compétitivité des acteurs de la logistique et des opérations de commerce extérieur vers le Nicaragua ou en transit. Diario Extra, 9/4

États-Unis

Les États-Unis forment des pilotes costariciens pour l’utilisation de quatre hélicoptères

Les pilotes du Service de surveillance du Costa Rica (SVA) ont été formés à l’utilisation de quatre hélicoptères offerts par le gouvernement des États-Unis pour lutter contre le narcotrafic et fournir une aide humanitaire au Costa Rica. Le programme spécialisé dans l’entrainement aérien a été présenté officiellement lundi par les gouvernements des États-Unis d’Amérique et du Costa Rica, lors d’une activité organisée à l’aéroport international Juan Santamaría. Diario Extra, 10/4

Actualités françaises au Costa Rica

Articles consacrés à la France et à l’Europe

« Convocation »

À travers un billet rédigé par Nuria Bolaños Vives (La Nación, 10/04), l’Association franco-costaricienne de l’enseignement (AFCE) convoque ses associés ainsi que les représentants gouvernementaux à son Assemblée Générale qui se déroulera le 21 avril 2019 dans les locaux du Lycée Franco-costaricien. La Nación, 10/4

Des parents d’élèves du LFC dénoncent négligence de la municipalité de Tres Ríos

Les parents d’élèves et le proviseur du Lycée Franco-costaricien sont très préoccupés par l’état d’un égout situé à l’entrée principale de cet établissement qui serait à l’origine de la prolifération de rats, puces, mouches et moustiques qui envahissent les installations du Franco. Ils réclament l’intervention des autorités municipales lesquelles ont été saisies depuis 2016 à cause de ce problème, sans qu’aucune solution n’ait été trouvée jusqu’à maintenant. Diario Extra, 6/4

Agnès Varda, une portraitiste curieuse et radicale

Pionnière de la nouvelle vague française des années 50 et 60, Agnès Varda (1928-2019), a été pendant les dernières années l’image même du cinéma le plus libre et généreux. La Nación, 7/4

« Dans les cordes de l’interminable « brexit »

Une tribune signée par l’analyste Velia Govaere ( La Nación, 8/4) est consacrée à la difficile situation du Royaume Uni et ses leaders dont Theresa May et Jeremy Corbyn qui « devront choisir entre sauver leurs partis ou leur pays ».

Reprises de dépêches d’agences de presse

Brexit

Élections européennes

Alliance française

Vendredis cinéphiles – 18h à Barrio Amón. Entrée libre. Cycle du mois d’avril : Les années 20 : le cinéma avant la parole. Les classiques muets français

5 avril : La Chute de la maison Usher (1928) de Jean Epstein
12 avril : La Fille de l’eau (1925) de Jean Renoir
26 avril : La Passion de Jeanne d’Arc (1928) de Carl Theodor Dreye

Rédacteurs : Mehdi M’Henni et Olga Bolaños
Journaux consultés

Dernière modification : 12/04/2019

Haut de page