Revue de la presse costaricienne et actualités françaises au Costa Rica du 1er au 7 avril 2016.

L’actualité de la semaine a été dominée, d’une part, par les retombées des publications du rapport « The Panama Papers », ainsi que par l’annonce de l’ancien président José María Figueres de sa candidature aux primaires de son parti (PLN).

NB : Cette revue de presse est le reflet d’articles parus dans les journaux costariciens. Elle ne saurait engager en aucune manière les autorités françaises.

A la une de "Semanario Universidad" - JPEG

The Panama Papers

Les retombées au Costa Rica : Les publications concernant le rapport « The Panama Papers » de l’hebdomadaire costaricien Universidad (Université du Costa Rica) font mention d’une série de personnalités de l’élite politique et économique du pays. Ces publications sont mises en cause par certaines personnalités et sociétés concernées ainsi que par quelques médias, qui demandent de mieux analyser l’information filtrée, de faire la différence entre la création (« légale ») d’une société offshore, le contour de la loi fiscale (« qui peut être réalisé de manière légitime également ») et l’évasion fiscale. Les autorités du ministère des Finances ont annoncé une analyse des cas signalés afin de vérifier lesquels sont susceptibles d’être enquêtés et portés en justice. Ensemble de la presse, 3-7/4
Débat autour du registre d’actionnaires des sociétés ravivé : Le débat autour du registre d’actionnaires des sociétés - inclus dans le projet de loi d’amélioration de la lutte contre la fraude fiscale - s’est ravivé à la suite des publications. En effet, la commission législative qui étudie ce projet a approuvé, le 6 avril grâce à l’accord des députés PLN, PAC et FA, la création de ce registre lequel sera géré par la Banque centrale (le ministère des finances souhaitait garder la gestion du dit registre). La Nación, 7/4
Le Panama défend ses services financiers : Suite à l’annonce par la France de réinscrire le Panama dans la liste d’Etats et territoires non coopératifs (ETNC) en matière fiscale, ainsi qu’aux manifestations du secrétaire général de l’OCDE, Angel Gurría, signalant ce pays comme « le dernier grand bastion » pour occulter les fortunes offshore, les autorités panaméennes ont demandé d’entamer un dialogue avec l’OCDE, en même temps qu’elles ont défendu leurs services financiers. La Nación, 7/4

Politique extérieure

Droits de l’homme : L’Onu demande l’application de l’avortement thérapeutique : Dans le cadre des révisions périodiques des avancées des droits de l’homme, devant le Comité des droits de l’homme des Nations unies, celui-ci a signalé qu’il est « préoccupant » que le Costa Rica ne permette l’avortement que dans les cas de menace grave contre la vie et la santé de la femme enceinte. Le CDH a critiqué également l’absence d’un protocole permettant d’appliquer l’avortement thérapeutique. La représentation costaricienne a annoncé la définition de ce protocole dès ce mois-ci. Elle a également rendu compte des avancées en matière des droits de l’homme pour la population LGTBI. La Nación, 1 et 5/4

Relations commerciales avec les Etats-Unis : Une mission de haut niveau viendra à San José : Une mission des autorités américaines dans les domaines commercial et agricole viendra à San José la semaine prochaine afin de dialoguer, avec leurs homologues costariciennes, sur les problèmes du commerce agricole entre les deux pays. L’ambassadeur américain Stafford Fitzgerald Haney a exprimé récemment des critiques à la politique agricole du gouvernement costaricien. La Nación, 6/4

Immigration des Cubains : Réunion à San José pour traiter cette crise : Face à la crise migratoire provoquée par des Cubains qui utilisent la région pour se rendre aux Etats-Unis, et alors que le Costa Rica a finalisé l’opération de mobilisation de quelques 8000 Cubains restés bloqués dans le pays depuis novembre dernier, et qu’un millier de Cubains se trouveraient encore au Panama, le ministère des Relations extérieures costaricien a convoqué à une réunion à San José pour traiter cette situation. Assisteront, outre les représentants des pays centraméricains, ceux des Etats-Unis, Mexique, Colombie, Equateur et Cuba, ainsi que des représentants de l’OIM et du Haut-Commissaire des Nations unies pour les réfugiés. La Nación, 7/3

Politique intérieure

Partis politiques : L’ancien président José María Figueres prépare sa campagne électorale : Alors qu’au sein de son parti, le PLN, le débat est lancé quant à la procédure à utiliser pour choisir le prochain candidat présidentiel, l’ancien président de la République (1994-1998), José María Figueres, a quitté la présidence du parti et annoncé sa volonté de lutter pour devenir le candidat présidentiel du PLN pour 2018. Ensemble de la presse et de la semaine.

Santé : Une baisse historique de mortalité infantile : Selon l’Institut national des statistiques et recensements (INEC), en 2015 le pays a enregistré un taux de mortalité d’enfants de 7,8 pour 1000 bébés nés vivants (8,01 en 2014). En dix ans, ce taux est passé de 9,8 à 7,8. Le taux de mort néonatal a baissé également entre 2014 et 2015, passant de 6,2 à 4,3. La Nación, 1/4

Environnement
Prix Guayacán à Christiana Figueres : En raison de son rôle décisif pendant la préparation et réalisation du sommet sur le climat, la COP21 (Paris, décembre 2015), la costaricienne Christiana Figueres a été l’objet d’un hommage par le Ministère de l’Environnement qui lui a remis le Prix Guayacán en présence du président de la République, Luis Guillermo Solís. Mme Figueres a rappelé à cette occasion la nécessité de redoubler les efforts au bénéficie de l’environnement. Ameliarueda.com, 5/4
Energie renouvelable : entrée en opération du projet hydroélectrique Reventazón : L’ICE, l’institution publique responsable de la production et distribution de l’énergie électrique, a annoncé la mise en opération de la première étape du projet hydroélectrique Reventazón (PHR). Il s’agit d’une première turbine de 73 MW capable de servir 125 000 foyers. Les autres étapes seront finies d’ici la fin de l’année. Le PHR, avec un investissement de 1,4 milliards USD, aura une puissance de 305,4 MW capable de rendre service à quelques 525 000 foyers. Il est considéré le projet d’ingénierie le plus important du pays et le deuxième projet d’infrastructure dans la région après le canal de Panama. CP de la présidence, 1/4

Économie
Le Costa Rica rend son rapport auprès de l’OCDE : Le ministre de la Présidence, Sergio Alfaro, s’est rendu cette semaine à Paris afin de présenter les avancées et les défis du pays dans le cadre du processus d’adhésion à l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE). Cette démarche illustre, selon la présidence, la volonté du gouvernement dans ce processus. La Nación, 5/4

Actualités françaises au Costa Rica

Alliance Française
Programme Vendredis cinéphiles de l’Alliance Française, tous les vendredis à 18h à Barrio Amón. Entrée libre.

Cycle du mois de d’avril consacré à Jacques Tati
8 avril : Jour de fête (1949)
15 avril : Les vacances de M. Hulot (1953)
22 avril : Playtime (1967)
29 avril : L’illusionniste (2010)

Exposition « Descomponer » de Fressy Aguilar, du 7 au 20 avril à Barrio Amón.
Entrée libre.

Rédactrices : Eugenie Vandoorne et Olga Bolaños
Journaux consultés

JPEG

Dernière modification : 15/04/2016

Haut de page