Revue de la presse costaricienne et actualités françaises au Costa Rica du 22 au 28 avril 2016

L’actualité costaricienne a été marquée cette semaine par l’annonce d’avancement des projets d’infrastructure et des transports durables, la grève des enseignants et de la CCSS, le bon rythme des exportations pendant le premier trimestre et l’importance des IED en dehors des zones franches en 2015. En politique extérieure, la crise migratoire, la résolution par voie bilatérale des conflits commerciaux avec les États-Unis et les perspectives économiques pour le Costa Rica après l’ouverture du Canal de Panama, sont à signaler.

JPEG

Politique intérieure

Infrastructures et transports

La CGR autorise le contrat pour la route San José-Limon : La Contraloría general de la República (Cour des Comptes) vient de donner son feu vert au contrat (395 MUSD) avec la société chinoise CHEC (China Harbour Engineering Company) pour l’élargissement de la route San José – Limón (côte Caraïbe). Il s’agit de 107 km de la route 32 dont la fin des travaux (dessin et construction) est prévue dans 42 mois. La Nación, 27/4

Modernisation du train : Approbation du projet de l’Incofer : L’Institut costaricien de chemins de fer pourra s’endetter jusqu’à 40% de ses actifs (400 USD environ) grâce au projet de loi qui vient d’être approuvé en première lecture au parlement. L’objectif en est que l’Incofer puisse ainsi moderniser le service de train interurbain et améliorer le grave problème de circulation dans le grand San José. La Nación, Diario Extra, 27/4

Véhicules électriques : le projet visant à réduire leur prix avance au parlement : L’initiative des députés PAC, Marcela Guerrero et Franklin Corella, de promouvoir l’utilisation des véhicules électriques avance après son approbation par la commission législative de Gouvernement et administration. Ce projet prévoit, sur cinq ans, l’acquisition exonérée de 100 000 véhicules électriques, dont des véhicules du transport public, ainsi que d’autres bénéfices pour les propriétaires, afin de réduire significativement la pollution dans le pays. En effet, le secteur des transports représente 34% des émissions du pays et il consomme 67% des hydrocarbures importés. La Nación, Diario Extra, 28/4

Commerce extérieur et investissements

Exportations : croissance de 3% pendant le premier trimestre 2016 : C’est, selon le ministre du Commerce extérieur, Alexander Mora, grâce à une croissance de la demande et aux conditions préférentielles d’accès aux marchés avec lesquels le pays a signé des accords commerciaux, que les exportations costariciennes de janvier à mars ont connu une croissance de 3% (soit 2 333 MUSD contre 2 270 MUSD pour la même période en 2015). Le gérant de Procomer (autorité de promotion des exportations), Pedro Beirute, appelle à la prudence dans l’analyse de ces chiffres parce qu’il y aurait, selon lui, des facteurs de compétitivité, de production et de climat qui ne permettent pas de marquer une tendance pour cette année. Ce sont notamment les dispositifs médicaux, les jus et concentrés de fruits, ainsi que le sucre exportés aux Etats-Unis, à l’Europe et aux pays caribéens qui ont poussé cette croissance. La Nación, La República, 26/4

Les investissements étrangers directs en dehors des zones franches : En 2015, le pays a reçu 2 850 MUSD en IED dont 62,3% (soit 1 775 MUSD) dans des compagnies du régime définit, c’est-à-dire celles qui payent des impôts, selon le rapport de la Banque Central du Costa Rica. L’IED le plus important en 2015 est la construction du port de Moín par la société hollandaise APM Terminals. Pendant l’année dernière, les sociétés installées dans les zones franches ont reçu 565 MUSD (-42% par rapport à 2014) et les immobilières 320 MUSD (- 58% par rapport à 2014). L’attraction des investissements, dans et en dehors des zones franches, s’est concentrée (85%) dans les secteurs des services, commerce, agriculture et manufacture. La Nación, 23/4

Social
15 ans de la loi de paternité responsable : Entrée en vigueur en mars 2001, cette loi a permis à 22 530 enfants d’être reconnus par leur père grâce à un test d’ADN, alors que 22 000 hommes ont reconnu leurs enfants sans se soumettre à cette preuve. La loi sur la paternité responsable a simplifié la détermination de la filiation des enfants et l’enregistrement de l’état civil. La Nación, 24/4

Grève du secteur éducatif et de la santé contre projets fiscaux, salaires publics et droit à l’eau : Convoquée par Busco (Bloc unitaire syndical et social costaricien), cette grève, à laquelle ont participé des syndicats des enseignants et de la CCSS (Caisse costaricienne de sécurité sociale), a eu lieu les 26 et 27 avril. 70% des fonctionnaires du ministère de l’Education publique et 50% de la CCSS y auraient participé pour réclamer une douzaine de demandes dont le respect des droits du travail, l’accès à l’eau, l’augmentation des salaires et pour refuser les projets de réforme fiscale. Le président a estimé qu’elle n’avait pas de justification parce que ses objectifs pourraient être atteints sans léser les services publics. Diario Extra, La Nación, 26-28/4

Santé
Premiers cas autochtones du virus du Zika dans le grand San José : Le ministère de la Santé a confirmé deux cas de ce virus chez deux frères (un adolescent et un enfant) à Alajuelita (quartier sud-ouest de San José). Les autorités comptent 11 cas autochtones du virus du Zika dans le pays après l’apparition du premier malade le 22 février dernier à Nicoya (Guanacaste - Pacific nord). La Nación, 27/4

Politique extérieure

Immigration
Situation incertaine des Africains bloqués au Costa Rica : Après avoir refusé d’être installés dans des centres de rétention administrative, une centaine parmi les 650 immigrants Africains bloqués depuis deux semaines à la frontière avec le Panama, ont cédé à la demande du gouvernement costaricien. Les autorités locales ont entamé une procédure d’identification de ces personnes afin de décider de leur renvoi vers leur pays d’origine ou vers un pays tiers. Face à cette crise humanitaire et à « l’indifférence » des autorités de la région, le gouvernement costaricien a demandé une réunion de la Commission permanente de l’OEA pour discuter du thème. Ces immigrants, venus du Congo, Mali, Sénégal, Ghana, Côte d’Ivoire, Guinée, Mozambique, Togo et Burkina Faso, sont arrivés au continent (Brésil) par bateau et se dirigent vers les Etats-Unis. La Nación, 22-27/4 ; Semanario Universidad, 27/4 ; CRHoy, 22/4 ; AmeliaRueda.com, 27/4

Costa Rica – Nicaragua
L’achat de 50 tanks russes par le Nicaragua préoccupe le Costa Rica : Les autorités costariciennes, tout en respectant la souveraineté du Nicaragua, estiment “triste” et “préoccupant” que le gouvernement nicaraguayen fasse un investissement (80 MUSD) dans des armes de guerre, alors que la région doit faire face à d’autres nécessités comme l’éducation, la santé et la crise migratoire. La Nación, 27/4 ; Diario Extra, 28/4

Costa Rica – Etats-Unis
Résolution des conflits commerciaux au-delà du DR-Cafta : Afin d’éviter la lenteur des mécanismes de gestion du traité de libre-échange entre l’Amérique centrale, la République Dominicaine et les Etats-Unis, le Costa Rica a accordé avec les autorités américaines d’ouvrir un canal de dialogue bilatéral pour résoudre leurs conflits commerciaux et agricoles. La Direction générale du commerce du ministère du Commerce extérieur costaricien, et la Direction du Commerce pour l’Amérique centrale des Etats-Unis vont gérer ce nouveau mécanisme de dialogue entre les deux pays. La Nación, 25/4

Costa Rica – Panama
Révision de la ligne frontalière : Avec pour objectif de redéfinir cet espace, devenu « chaotique » en raison du développement commercial, une commission binationale a entamé la révision de la ligne frontalière entre les deux pays. En effet, la « confusion » semble régner à cette frontière où la démarcation n’est plus visible voire inexistante. La Nación, 25/4

Ouverture du Canal de Panama : nouvelles opportunités pour le commerce international costaricien : L’élargissement du Canal de Panama permettra, selon une étude de la Fondation Georgia Tech ainsi que les chambres du secteur privé costaricien, d’accroître les échanges commerciaux avec l’Asie, la côte ouest des Etats-Unis et l’Amérique du Sud. Alexander Mora, ministre du Commerce extérieur, prévoit une relation positive entre ce canal et le nouveau port de Moín (en voie de construction) où les bateaux pourront se ravitailler et avoir accès à d’autres services. La Nación, 22/4

Actualités françaises au Costa Rica

Théâtre
Nouvelle représentation de La leçon d’Eugène Ionesco : Après le succès de la seule représentation prévue, l’Alliance Française organise, à la demande du public, une deuxième représentation de cette pièce, en langue française, le samedi 7 mai, à 19h au Musée du Jade.
Entrées en vente à l’Alliance Française de B°Amón - ¢2500 Contact : 2257-1438 / info@afsj.net

Cinéma
Programme Vendredis cinéphiles de l’Alliance Française
Tous les vendredis à 18h à Barrio Amón. Entrée libre.
Cycle du mois de d’avril consacré à Jacques Tati
29 avril : L’illusionniste (2010)

Rédactrice : Olga Bolaños
Journaux consultés
JPEG

Dernière modification : 23/06/2017

Haut de page