Revue de la presse costaricienne et actualités françaises au Costa Rica du 30 novembre au 6 décembre 2018

Une semaine marquée par l’approbation en seconde lecture du projet de réforme fiscale le 3 décembre par le parlement et la réduction de la note du Costa Rica par l’agence de notation Moody’s.

NB : Cette revue de presse est le reflet d’articles parus dans les journaux costariciens. Elle ne saurait engager en aucune manière les autorités françaises.

Politique intérieure

Affaires politiques et économiques

La réforme fiscale est enfin en vigueur

Quelques heures après son approbation en deuxième lecture par le parlement le 3 décembre, et de la signature du texte par le Président de la République Carlos Alvarado, le projet de loi sur le Renforcement des finances publiques est entré en vigueur le 4 décembre, suite à sa publication sur le journal officiel La Gaceta. Pour le président Alvarado, avec cette réforme « le pays a évité une crise économique, une crise fiscale ».
Cette réforme modifie, entre autres, l’impôt de ventes en un impôt de la valeur ajoutée (13%), exonère quelques services mais ajoute d’autres services non imposables jusqu’à maintenant et crée des nouveaux plafonds pour l’impôt sur le revenu. Mais elle introduit également des changements dans l’emploi public dont la modification des primes et du nombre d’années reconnues pour le calcul des indemnités de fin de fonctions ou de licenciement. La mise en vigueur de ce texte intervient après deux tentatives échouées pendant deux gouvernements précédents depuis 20 ans et des semaines de grève des employés publics. Cette réforme a introduit une règle fiscale – applicable à partir de 2020 - qui définit un plafond à la croissance des dépenses courantes du gouvernement, afin que celles-ci ne dépassent pas les capacités des finances publiques. Actuellement l’endettement de l’Etat est autour du 58,9% du PIB et la croissance moyenne est calculée à 6,75%. Ensemble de la presse, 3-5/12

Le gouvernement prévoit d’autres initiatives pour la justice sociale et l’équilibre des finances publiques

Le chef de l’État a également annoncé cinq axes de travail de son gouvernement dans les domaines de l’emploi et la réactivation économique ; du dialogue social ; de l’inclusion sociale ; de la réforme de l’État et de la réforme éducative. Parallèlement, le président a mis l’accent sur le combat à l’évasion fiscale, le contournement et le trafic illégal de produits.
Pour le secteur des entreprises, afin d’éviter une nouvelle croissance du déficit fiscal, il faudrait œuvrer pour la réactivation économique et une croissance de l’efficacité de l’État. La Nación, 4/12 ; La República, 5/12

Nomination au ministère des Relations extérieures

Mise en question ces derniers temps pour des apparentes nominations illégales, la Première vice-présidente de la République et ministre des Relations extérieures, Epsy Campbell, a demandé la destitution de sept fonctionnaires nominés, alors que les recherches se poursuivent au sein du parlement et du Procureur de la République. Pour Mme Campbell il y a un vide légal sur le mécanisme d’élection de ces directeurs. Elle a demandé à l’organisme responsable de défendre les droits de l’Etat, de bien préciser la méthode correcte. Les plaintes déposées ce lundi concernent deux diplomates nommés sous le gouvernement de Laura Chinchilla, trois sous celui de Luis Guillermo Solís et deux dans l’administration actuelle. La Nación, 30/11, 4/12, Diario Extra, 1/12, 3/12.

Sciences et technologies : hausse de 16% dans les activités scientifiques et technologiques

C’est le résultat enregistré dans le IX Rapport des indicateurs nationaux de Science, technologie et innovation qui compare l’investissement en activités scientifiques et technologiques (AST) des années 2016 et 2017. La croissance s’explique par davantage d’investissent par le secteur académique pendant les trois dernières années. En 2017, au total 1,36 Mrd USD ont été investis en AST dont 864,8 MUSD par le secteur académique, 420 MUSD par le secteur public, 75,9 MUSD par le secteur des entreprises et 0,6 MUSD par des organismes sans but lucratif. Communiqué de presse Micit, 5/12

Moody’s réduit à B1 la note du Costa Rica

L’agence de notation Moody’s a changé en « négative » la perspective du pays provoquant la surprise et le refus des autorités économiques costariciennes. Pour celles-ci cette notation ne peut être justifiée que si l’agence n’a pas pris en considération la mise en vigueur de la réforme fiscale et l’accès aux financements de la part de la BID (Banque Interaméricaine de Développement) et de la Banque Mondiale. La Nación, Diario Extra, La República, 6/12

70 ans après, le Costa Rica commémore l’abolition de son armée

Le 1er décembre 2018, le Costa Rica a commémoré les 70 ans de l’abolition de son armée établie sous la présidence de José Figueres Ferres, chef d’État de l’époque. Selon une récente étude menée par l’Observatoire du Développement de l’Université du Costa Rica (UCR), l’abolition de l’armée au Costa Rica a favorisé la stabilité politique, l’investissement dans les secteurs de la santé et de l’éducation ainsi que le niveau des salaires par personne 40% supérieur à ce qu’ils auraient pu être sans cette abolition. La Nación, 30/11, Diario Extra, 2/12

Décisions administratives

Le gouvernement va gérer le fonds des redevances du port de Moín (Limón)

Face à l’inaction de Japdeva (institution responsable de la gestion des ports dans la côte Caraïbe), le gouvernement a décidé que les redevances payées par la société concessionnaire de la nouvelle Terminale des containers de Moín seront gérées par le CNC (Conseil national des concessions), avant qu’un fidéicommis ne soit créé à cette fin. Le Mideplan (Ministère de la Planification) et Japdeva travaillent dans l’élaboration d’un portfolio de projets qui seront partiellement financés par ce fonds Le contrat de concession oblige la concessionnaire APM Terminals à verser 7,5% de ses revenus bruts générés par cette nouvelle terminale. La Nación, 6/12

Sécurité

Le nombre de féminicides (...)

Le nombre de féminicides augmente à 27 cette année

Malgré la signature d’un décret mené par l’Institut National de la Femme (INAMU) le 14 août 2018, 27 féminicides ont été enregistrés sur l’année en cours, dont trois touristes. Cette semaine, quatre femmes ont trouvé la mort sur le sol costaricien. Le président Alvarado a réaffirmé que pour arrêter ce phénomène il faudra un changement profond dans la culture afin d’éradiquer le machisme. Le gouvernement a mis en place des actions dans le domaine éducatif, de prévention et du travail de la police. La Nación, CRHoy, Diario Extra, 3-6/12

Environnement

Décarbonisation de l’économie

L’ICE (Institut Costaricien d’Électricité) a présenté, le 3 décembre, un parc automobile composé de 100 voitures électriques récemment acquises (3,5 MUSD). Cette institution cherche ainsi à diminuer ses dépenses en hydrocarbures et donner un signal symbolique de l’impulsion de la mobilité sans émissions polluantes. Parallèlement, le plan du train électrique urbain a donné un pas en avance avec l’engagement de coopération avec l’Exécutif de la part des municipalités concernées par ce projet d’infrastructure. La Nación, 4-5/12.
Par ailleurs, l’Incopesca (Institut costaricien de la pêche et l’aquaculture) a - dans le cadre du Green Commodities Programme du Programme des Nations Unies pour le Développement, présenté au secteur de la pêche le Plan national d’action pour la pêche des grands pélagiques. L’objectif de ce plan est d’améliorer la performance de la pêche et assurer leur opération durable. Diario Extra, 30/11

Politique extérieure

Costa Rica – Pérou

Président Alvarado : « Il n’y a pas d’assentiment pour l’asile à Alain García

Le président Carlos Alvarado a exprimé, lors d’une interview à une chaîne étrangère, qu’en ce moment et pour plusieurs raisons dont la procédure judiciaire qu’a lieu au Pérou, « que l’assentiment n’est pas présent » pour offrir l’asile politique à l’ancien président péruvien Alain García. CRHoy, 5/12

Costa Rica – ONU

Le Costa Rica n’a pas encore pris de position concernant le Pacte Mondial pour la Migration

Le Président de la République, Carlos Alvarado, n’a toujours pas annoncé si le Costa Rica signera le Pacte Mondial pour la Migration impulsé par l’Organisation des Nations Unis (ONU). Les États-Unis, Israël, l’Autriche, la République Tchèque et la République Dominicaine ont d’ores et déjà assuré qu’ils ne seront pas signataires. Le Premier Pacte pour la Migration Sécurisée, Ordonnée et Régulée a été acté en juillet dernier par l’ensemble des membres de l’ONU, à l’exception des États-Unis, au sein de l’Assemblée Générale de l’organisation. Une réunion des différents représentants se tiendra le 10 et 11 novembre 2019 au Maroc. Diario Extra, La Nación, 6/12

Costa Rica – COP25

Le Costa Rica exprime son souhait d’accueillir la COP25

Le Costa Rica explore la possibilité d’accueillir le prochain sommet sur le climat 2019 (COP25) où près de 22 000 personnes devraient être présentes. Prévu le 20 décembre 2019, le ministre de l’Environnement et de l’Énergie, Carlos Manuel Rodríguez, a confirmé l’intérêt du pays suite au retrait du Brésil alors que le coût lié à l’organisation de l’événement est actuellement étudié par le gouvernement. La Nación, 2/12

Actualités françaises au Costa Rica

Articles consacrés à la France ou à l’Europe

La colère des oubliés

Dans son bilan de l’année dans le domaine international, Semanario Universidad (5/12) définit 2018 comme celle du chaos sur la scène internationale. L’article fait référence au professeur Arnaud Mercier (Université Paris 2 Panthéon-Assas) qui a qualifié la rébellion de novembre en France comme « la colère des oubliés ».

Reprises de dépêches d’agences de presse

Sur le mouvement des gilets jaunes

-  « Les gilets jaunes » obligent à la suspension de la hausse des carburants. AFP, La Nación,5/12
-  La France gèle les impôts. EFE, Diario Extra, 5/12
-  Le gouvernement français explore une sortie aux manifestations. AFP et AF, La Nación, 4/12
-  100 Blessés et 288 arrêtés à cause des manifestations à Paris. EFE, Diario Extra, 2/12
-  Le chaos et de la violence en France à cause des manifestations. AFP, La Nación, 2/12

Zara, le robot qui garde des personnes âgées en France

2018 New York Times News Service, El Financiero, 1/12

Près d’une armée de l’UE ?

Tribune de Carl Bildt. Project Syndicate 1995-2018, La Nación, 30/11

Alliance française

Exposition "Fragmentos" de l’artiste Andy Retana

Dans “Galería Joven” (Barrio Amón) à partir du 6 décembre.

Marché de Noël à l’Alliance française de Barrio Amón

Dégustation et vente des produits français, les 6 et 7 décembre de 10h à 14h.

Vendredis cinéphiles – 18h à Barrio Amón. Entrée libre

Programme du mois de décembre : François Ozon, Cartografías del deseo (2)
7 décembre : 8 Femmes
14 décembre : Gouttes d’eau sur pierre brulantes

CCI France Costa Rica

Fête gastronomique européenne

La Chambre de commerce et d’industrie France Costa Rica participe avec ses homologues européennes dans l’organisation de la « Feria gastronómica europea » qui aura lieu à Avenida Escazú les 15 et 16 décembre entre 11h et 19h.

Vie associative

Généalogies d’aujourd’hui : France – Costa Rica

Première rencontre de ce cycle créé par l’association de droit local costaricien « Club de Amigos de Francia » afin de connaître les origines et les circonstances autour desquelles des familles françaises se sont installées au Costa Rica. Avec la collaboration de l’ADFE Français du monde Costa Rica.
Samedi 15 décembre à 15h au Ciapa (Curridabat). Confirmation obligatoire à amisdelafrancecr@gmail.com avant le 10 décembre.

Rédactrice : Olga Bolaños
Journaux consultés

Dernière modification : 07/12/2018

Haut de page