Revue de la presse costaricienne et actualités françaises au Costa Rica du 31 mars au 6 avril 2017

Affaires intérieures : primaires du PLN, déficit budgétaire, environnement ; Affaires extérieures : Nicaragua, Brexit, Venezuela, OCDE

NB : Cette revue de presse est le reflet d’articles parus dans les journaux costariciens. Elle ne saurait engager en aucune manière les autorités françaises.

JPEGPhoto : elmundo.cr

Politique intérieure

Affaires politiques

Primaires du PLN. Dimanche 02/04/2017, les Costariciens ont été appelés aux urnes afin de choisir le candidat qui représentera le Partido Liberación Nacional (PLN), principal parti du pays, lors des élections présidentielles de 2018. Après quelques troubles dans la procédure et retards dans le décompte, les résultats (encore partiels) se sont faits connaître : Antonio Álvarez Desanti (progressiste, social-démocrate et attaché au libre-échange) a devancé (45 % des suffrages) son grand rival, l’ancien président José María Figueres Olsen (39 %), ainsi que les députés Rolando González (8,5 %) et Sigifredo Aiza (7,5 %). L’administration Solís (issue du Partido Acción Ciudadana, PAC) a déjà sollicité une rencontre avec le nouveau candidat du PLN. Après de fortes divisions pendant la campagne, celui-ci doit maintenant rassembler le parti ainsi que les électeurs « non-Libérationnistes » autour de sa candidature pour espérer l’emporter en 2018. Ensemble de la presse de la semaine

Popularité présidentielle. D’après une enquête du Centro de Investigación y Estudios Políticos de l’Universidad de Costa Rica, le président Solís remonte dans les sondages pour atteindre 17,5 % d’opinions favorables et 40,4 % d’opinions défavorables. La Nación, 06/04

Économie

Déficit budgétaire.
L’Observatoire de la Conjoncture Économique et Sociale de l’École d’Économie de l’Université Nationale (UNA) signale les performances budgétaires du Costa Rica seraient les plus mauvaises d’Amérique centrale : selon les chiffres de 2016-2017, le déficit budgétaire du pays serait de 5,3 % du PIB et la dette publique de 61,7 %. Pour une partie de l’opinion publique, ces chiffres sont le résultat du poids de l’emploi public et des régimes particuliers de retraites. Diario Extra, La Nación, 04/04

Baisse de la consommation. Après une hausse de 5,5 % au premier trimestre 2016, la consommation des foyers costariciens n’a augmenté que de 2,7 % lors du quatrième trimestre de la même année. Selon les économistes, ceci est dû à l’essoufflement des facteurs qui ont soutenu la croissance économique du pays depuis 2014, notamment la fin d’un taux de change dollar - colon favorable établi après l’effondrement des prix du pétrole et d’autres matières premières. La Nación, 01/04

Taux de change colon – dollar. La Banque Centrale costaricienne a effectué au premier trimestre 2017 sa plus grosse intervention sur le marché des changes depuis 2014 : 176 MUSD. Le taux de change moyen sur l’année 2017 devrait être de $1 = ₵580 à la fin de l’année. La República, 31/03

Environnement

Transport : éditorial en faveur des énergies renouvelables dans La Nación (03/04). Pedro Muñoz Fonseca, président du Partido Unidad Social Cristiana (PUSC), y évoque la « dictature du combustible fossile » ainsi que le coût financier et environnemental du pétrole au Costa Rica. L’électricité consommée au Costa Rica provient en majorité de sources renouvelables (hydroélectricité, géothermie, éolien, biomasse…) mais le secteur des transports reste encore largement dépendant du précieux or noir. Par ailleurs, alors que deux reportages sont consacrés aux problèmes du train (La Nación, 5-6/4), le CFIA (ordre des ingénieurs et architectes) a présenté une étude de faisabilité pour la construction de trois lignes de métro à San José (6 milliards USD) (La Nación, 6/4).

Activité volcanique. Une équipe de vulcanologues, parmi lesquels le Français Geoffroy Avard de l’Observatoire volcanologique et sismologique du Costa Rica (OVSICORI), a observé une légère reprise de l’activité au sein d’au moins deux volcans costariciens, le Poás et le Turrialba. Les principales évolutions concernent l’augmentation de la température des volcans et du nombre de nuages de souffre qui les entourent. Diario Extra, 04/04 ; La Nación, 01/04

Société

Démographie : le Costa Rica comptera cinq millions d’habitants en 2018. 17 ans après avoir atteint les quatre millions d’habitants, le Costa Rica s’apprête à passer un nouveau cap démographique, d’après les analyses du Centre Centraméricain de Population de l’Université du Costa Rica (UCR). Selon cette étude, la population costaricienne devrait atteindre 6 millions de personnes en 2050, dont 1,7 millions auront plus de 60 ans. La Nación, 02/04

Politique extérieure

Diplomatie

Conflit territorial Costa Rica – Nicaragua. Le Costa Rica a présenté sa demande d’indemnisation envers le Nicaragua à la Cour Internationale de Justice (CIJ) dans le cadre du différend territorial qui oppose les deux pays vis-à-vis de l’île Portillos. San José réclame 6,7 MUSD à Managua pour l’occupation et la dégradation écologique de son territoire par le gouvernement nicaraguayen en 2010. En décembre 2015, la CIJ avait statué en faveur du Costa Rica. Une réponse est attendue de la part du Nicaragua le 02/06. Si aucun accord financier n’est trouvé entre les deux pays, la CIJ se chargera de fixer le montant et les conditions de la réparation nicaraguayenne. La Nación, 04/04

Venezuela / OEA. De nombreux journalistes ont publié des analyses et éditoriaux après la décision du Tribunal Suprême de Justice vénézuélien de s’approprier les compétences législatives de l’Assemblée. Plusieurs personnalités politiques costariciennes ont publiquement fustigé un coup d’État et demandé au gouvernement de retirer la représentation diplomatique du Costa Rica à Caracas, à l’image d’autres pays membres de l’Organisation des États Américains (OEA). San José a exprimé son inquiétude face à la détérioration de la démocratie au Venezuela et annoncé que le gouvernement souhaitait poursuivre les négociations diplomatiques au sein de l’OEA. Le président Solís s’est également exprimé dans la presse pour justifier la position du pays. Ensemble de la presse de la semaine

Économie

Commerce Costa Rica – Grande Bretagne post-Brexit. La sortie prochaine de la Grande Bretagne de l’Union Européenne (UE) pourrait affecter les échanges économiques entre Londres et San José. Aujourd’hui régies par l’Accord d’Association UE‑Amérique centrale, les exportations costariciennes en direction du Royaume-Uni (majoritairement des produits agricoles) devront s’inscrire dans un nouveau cadre légal à définir dans les 24 prochains mois. 188 MUSD de produits étaient concernés en 2016. La Nación, 03/04

Adhésion du Costa-Rica à l’OCDE. L’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) a présenté cette semaine son rapport relatif à la politique agricole costaricienne. Ce dernier critique un certain nombre d’aspects de cette dernière, en particulier les disparités entre secteur exportateur et marché national ou encore la complexité administrative du secteur agricole. Le contrôle du prix du riz par le gouvernement a également été pointé du doigt. En réaction, l’administration Solís a annoncé une autonomisation graduelle dans la fixation du prix de la précieuse céréale. Le secteur agricole est aujourd’hui le deuxième pourvoyeur d’emplois au Costa Rica. Diario Extra et La Nación, 04-06/04

Coopération

Éducation : partenariats universitaires Costa Rica – États-Unis maintenus. Divers programmes de coopération universitaire entre les États-Unis et l’Amérique centrale, tels que les programmes « Fulbright » et « 100.000 Strong in the Americas », seront maintenus sous l’administration Trump. En 2016, l’Universidad Nacional (UNA), l’Universidad de Costa Rica (UCR) et l’Universidad de Iberoamerica (Unibe) ont été retenues pour participer à ces programmes – 1148 Costariciens ont donc pu en bénéficier et aller étudier aux États-Unis. En sens inverse, le Costa Rica se positionne comme la 8ème destination préférée des étudiants états-uniens participants, devant l’Australie ou encore le Japon. El Financiero, 03-09/04

Sécurité. Le Costa Rica, le Pérou, le Salvador et le Guatemala se sont unis à une initiative pilote du Centre régional pour la paix, le désarmement et le développement en Amérique latine et dans les Caraïbes (UNLIREC). Son principal objectif est la traçabilité des armes à feu utilisées au sein des entreprises de sécurité privée, en y gravant au laser des informations (pays d’origine, date d’achat, entreprise) pour être capable d’identifier clairement leur provenance. Les armes à feu utilisées par les sociétés de sécurité privée tombent régulièrement entre les mains du crime organisé. La Nación, 04/04

Actualités françaises au Costa Rica

Articles consacrés à la France

Total vend ses stations-service à Delta. L’entreprise française Total, quatrième groupe pétrolier au monde, a vendu ses 19 stations essence au Costa Rica à l’entreprise panaméenne Delta, présente au Costa Rica depuis 2010. La Nación, 31/03

Reprises de dépêches d’agences de presse

La France craint une ingérence russe dans les élections
, AFP, La Nación, 02/04
L’UE souhaite contrôler la négociation du « Brexit », AFP, La Nación, 01/02
Brexit : les habitants de Gibraltar ont leur mot à dire quant à leur souveraineté, AFP, La Nación, 03/04
France : vol de 150 000 euros de bijoux, AFP, Diario Extra, 04/04

Alliance française

Vendredis cinéphile. Alliance française Barrio Amón à 18h. Entrée libre
Vendredi 07/04 : Lola (1961)
Vendredi 21/4 : Les parapluies de Cherbourg (1964)
Vendredi 28/4 : Les demoiselles de Rochefort (1967)

L’Alliance française sera fermée du 10 au 16 avril à l’occasion de la Semaine Sainte.

Rédactrice : Julie Bouffety

Journaux consultés
JPEG

Dernière modification : 23/06/2017

Haut de page