Revue de la presse costaricienne et actualités françaises au Costa Rica du 4 au 10 mai 2018

NB : Cette revue de presse est le reflet d’articles parus dans les journaux costariciens. Elle ne saurait engager en aucune manière les autorités françaises.

JPEG - 59.6 ko
Carlos Alvarado Quesada, président du Costa Rica 2018-2021

Politique intérieure

Gouvernement

Passation de pouvoir dans une ambiance de fête démocratique. Carlos Alvarado a été investi le 8 mai dernier officiellement comme 48ème président de la République du Costa Rica lors d’une cérémonie Place de la Démocratie à San José.
Celle-ci s’est déroulée sous les signes des Droits de l’Homme et de la neutralité en carbone. Chargée de symboles, alors que l’acte a été certifié « neutre en CO2 » (émissions compensées par plantations d’arbres dans un territoire indigène, arrivée de Carlos Alvarado et son équipe en bus hydroélectrique escortée par des cyclistes), le drapeau national a été introduit par un étudiant « trans » de la communauté LGBTI, et parmi les invités spéciaux figurait un « cacique » de l’ethnie huetar.
Le discours d’investiture s’est focalisé sur sept principaux enjeux de ce mandat : éducation, sécurité, santé, protection de l’environnement, mobilité et infrastructure publique, emploi et bien-être avec une approche territoriale, et récupération de la stabilité fiscale. Carlos Alvarado a appelé l’ensemble d’acteurs de la société costaricienne - dont les députés à l’Assemblée législative, notamment en ce qui concerne la réforme fiscale, mais également toute la population -, à œuvrer afin de « rester fidèles à notre l’histoire » et « être à nouveau exceptionnels ».
Son gouvernement multipartite est composé de 44% de personnes de son parti PAC, 24% du PUSC et 11% du PLN. Ensemble de la presse, 8-9/5

Désapprobation des syndicats face au nouveau gouvernement. Le Parti des Travailleurs et membres des syndicats ont manifesté leur mécontentement face à la réforme fiscale soutenue et promue par le nouveau gouvernement. Ils réclament également l’absence d’une initiative de dialogue politique et social pour traiter les problèmes liés au déficit fiscal. Diario Extra 9/5

Mea culpa du président sortant. Luis Guillermo Solís a défendu son bilan et a reconnu les erreurs de son mandat lors d’une interview donnée au quotidien La Nación. Parmi les objectifs non-atteints, l’ex-président évoque le développement des infrastructures publiques, la réduction du déficit fiscal et la lutte contre la corruption notamment avec le cas du cementazo. La Nación, 5- 6/5

Environnement
Le Golfe de Dulce : un sanctuaire pour les requins marteau. Le Ministère de l’Environnement et de l’Énergie (Minae) a reconnu par décret le Golfe de Dulce comme un sanctuaire de cette espèce de requin menacée. Crhoy.com 4/5
Énergie : recours aux énergies à base de combustibles fossiles. L’Institut Costaricien d’électricité (ICE) a consommé en 54 jours la prévision annuelle d’électricité thermique suite, notamment, à la mise hors service temporaire du barrage Reventazón en raison des réparations urgentes dans un mur ; à la faible production éolienne (baisse du niveau des vents), ainsi qu’à la hausse de consommation liée à la saison sèche. La répartition de l’énergie au Costa Rica est la suivante : énergie hydroélectrique (65%) ; énergie éolienne (21%) ; énergie géothermique (9%) ; énergie thermique (3%) et énergie biomasse (2%). La Nación, 8/5

Économie
Nouveau terminal domestique à l’Aéroport International de Juan Santamaría. Le terminal réservé aux vols internes a été inauguré le 7 mai. Celui-ci permettra d’une part l’attraction de 200 000 nouveaux passagers par an, et d’autre part fluidifier le trafic dans l’aéroport. La República, La Nación, Diario Extra 8/5

Droits de l’Homme
Carlos Alvarado souhaite nommer un chargé de mission LBGTI. L’un des arguments de campagne du président Carlos Alvarado fut son engagement dans la défense et la garantie des droits des communautés LGBTI. A cet effet, le nouveau président prévoit la nomination d’un commissaire représentant de cette communauté qui aura la responsabilité de promouvoir l’agenda LGTBI. La República, 7/5

Bilan controversé de l’INAMU. Malgré un bilan annuel négatif de la situation, l’institut national de la femme (INAMU) a mis en place une série d’actions concrètes en matière de droits des Femmes. Parmi ses actions il y a la création d’une plateforme d’appel téléphonique qui inclut un réseau d’avocats et de psychologues, l’instauration de comité de soutiens locaux (Clais) qui est un service qui permet de suivre les femmes en difficultés et menacées dans leur cercle familial. Semanario Universidad, 2-9/5

Une attention particulière donnée aux étudiants surdoués. Le Ministère de l’Éducation publique (MEP) souhaite développer une structure scolaire adaptée aux élèves surdoués. Une unité spéciale mise en place récemment a pour mission d’identifier les étudiants, et définir des critères adaptés afin que ceux-ci puissent bénéficier d’un soutien. La Nación, 7/5

Affaires extérieures

Nicaragua
Presse costaricienne suit de près la situation politique du Nicaragua. Les médias locaux donnent la parole aux analystes nicaraguayens qui expliquent la critique situation politique nicaraguayenne et appellent à la justice afin que « le massacre » ne reste impuni au Nicaragua. Página Abierta – Diario Extra, 8/5 ; La Nación, 4/5

Actualités françaises au Costa Rica

Titres d’articles consacrés à la France et l’Union européenne
Les Costariciens devront solliciter une autorisation pour se rendre en Europe. A partir de 2020 et après une décision du Conseil européen, les voyageurs non soumis à l’obligation d’un visa, dont les Costariciens, devront solliciter une autorisation pour voyager en Europe dans les pays de l’espace Schengen. Ensemble de la presse, 5/5

Le Costa Rica au festival de Cannes. Afin de promouvoir le pays comme une destination pour tournages, la Costa Rica Film Commission est présente à Cannes lors de la 72° édition du fameux festival du film. Par ailleurs, plusieurs représentants de cette industrie se rendent à Cannes dans la recherche des partenariats pour la diffusion et production des films costariciens. La Nación, La República, 10-9/5

Reprises de dépêches d’agences de presse
Puissances essaient de sauver le pact avec l’Iran (après le retrait des Etats-Unis concernant le pact nucléaire). AFP, La Nación, Diario Extra, 9-10/5

Les alliés des États-Unis (NDR : UE) se préparent pour une guerre commerciale. New York Times News Service, El Financiero, 5/5

Alliance française

Vendredis cinéphiles 18h à Barrio Amón. Entrée libre
Séquence de mai "cinéma et révolution en mai 68"
11 Mai : « La belle saison » (2015) de Catherine Corsini
18 Mai : « Après mai » (2012) d’Olivier Assayas
25 Mai : « Le Redoutable » (2017) de Jean-Luc Godard

BD : Atelier de BD avec Edward Brends,
19 Mai à 14h et 16h
26 Mai à 14h et 18h.
Investissement : 10 000 colones.
Plus d’information au 22 57 14 38 et à info.amon@alianzafrancesacostarica.com

31 Mai : Exposition « Ñuku » à 19h Barrio Amón

Rédactrices : Astrid Morin et Olga Bolaños
Journaux consultés

JPEG

Dernière modification : 11/05/2018

Haut de page