Revue de la presse costaricienne et actualités françaises au Costa Rica du 5 au 11 août 2016

Les grèves de l’ICE et des chauffeurs de taxi, la désignation de nouveaux responsables à l’Incofer, l’Incop et le vice-ministre de la Sécurité, les problèmes liés au flux croissant de migrants dont la plupart s’avère être d’origine haïtienne, l’inflation au mois de juillet, le débat autour de la dépénalisation de certains délits, l’adoption de la Convention inter-américaine contre le racisme, le frein pour le moment du classement du pays parmi la liste grise du Gafilat, ainsi que le suivi du mondial de surf ISA auquel une équipe française participe, sont les faits les plus marquants dans la presse locale cette semaine.

NB : Cette revue de presse est le reflet d’articles parus dans les journaux costariciens. Elle ne saurait engager en aucune manière les autorités françaises.

JPEG

Politique intérieure

Grèves
Les employés de l’ICE et les chauffeurs de taxis se sont manifestés pour différentes raisons cette semaine : Pour protester contre la politique d’élimination de postes à l’Institut Costaricien de l’Electricité en raison de problèmes financiers de celui-ci, les syndicats de l’ICE ont fait la grève le 8 août. Ceux-ci prévoient de lancer une grève générale indéfinie s’ils n’obtiennent pas, comme c’est le cas jusqu’à maintenant, une réponse de la part du gouvernement. Pour d’autres motifs, notamment la concurrence qu’ils considèrent déloyale de la part de l’internationale Uber, les chauffeurs de taxi se sont manifestés le lendemain. La paralysie du pays annoncée par « la force rouge » (les taxis légaux sont de cette couleur) a en partie été stoppée par l’action de la police et les mesures prises par les citoyens notamment le télétravail. Alors que le ministre des Transports, Carlos Villalta, accepte les difficultés pour contrôler le service de transport privé d’Uber, malgré son statut d’illégalité au Costa Rica, l’Aresep (Autorité des services publics) a demandé un peu plus de temps pour se prononcer sur l’éventuel blocage de cette application demandée par le secteur des taxis. Ensemble de la presse et de la semaine.

Gouvernement
Désignation de nouveaux responsables au ministère de la Sécurité, à l’Incofer et à l’Incop : Pendant le conseil du gouvernement du 10 août, ont prêté serment comme nouveau vice-ministre de la Sécurité, José José Andrade (ancien directeur général de la Force publique) ; Christian Vargas Calvo, comme président de l’Incofer (Institut costaricien des chemins de fer), et Róger Ríos comme président de l’Incop (Institut costaricien de ports du Pacifique). La Nación, Diario Extra, 11/8

Droits de l’homme
Reformulation de la politique pénale : Afin de lancer le débat « nécessaire » concernant la surpopulation carcérale, née notamment d’une politique trop sévère de peines de prison pour de délits liés au trafic de drogues en bas quantité, le magistrat et vice-président de la Cour Suprême de Justice, José Manuel Arroyo, estime qu’il faut une révision de l’ensemble de la politique pénale. La possibilité de revoir à la baisse les peines de prison pour ces délits ne fait pas l’unanimité au parlement.
La Nación, 8-7-9/8
Le Défenseur des Droits appelle l’attention sur l’éducation dans les territoires indigènes : Tout en reconnaissant les efforts de l’État costaricien qui a créé depuis sept ans le sous-système d’éducation indigène, le Défenseur des Droits a appelé à un renforcement de ces efforts afin de garantir le droit à l’éducation de ces populations. Une attention particulière doit être portée à l’alphabétisation de personnes se trouvant en dehors du système éducatif, indépendamment de l’âge. Diario Extra, 9/8
Retraite anticipée pour les personnes trisomiques : C’est l’idée d’un projet de loi que prépare la vice-présidente de la République, Ana Helena Chacón, afin d’accompagner cette population (5000 au Costa Rica) en raison de leur vieillissement précoce. La Nación, 8/8

Économie
Inflation à la hausse en juillet : Après une période d’un an dominée par un comportement négatif de l’inflation, en juillet dernier celle-ci a pour la première fois cette année enregistré une variation interannuelle de 0,48%, et une variation mensuelle par rapport à juin dernier de 0,93%. Certains analystes attribuent ce comportement à la hausse du dollar qui influence le coût de biens importés et de matières premières et affectent la valeur de la production des entreprises.
La Nación, Diario Extra, 9/8 ; La República, 10/8
Absence de certification des puits d’eau pourrait empêcher l’exportation de melon en Europe : Les producteurs de ce fruit ont demandé au ministère de l’Environnement un moratoire afin de mettre en règle l’ensemble de puits d’eau ne disposant pas de la certification indispensable exigée par la norme Global Gap de l’Union européenne. L’absence de cette certification est passée d’une faute légère à grave selon la norme, ce qui empêcherait l’exportation. Diario Extra, 9/8

Politique extérieure

Droits de l’Homme dans le système interaméricain
Approbation de la Convention interaméricaine contre le racisme, la discrimination raciale et les formes connexes d’intolérance : Le président Luis Guillermo Solís a signé le 5 août, en présence de Mme May Macaulay, vice-présidente de la Commission interaméricaine des droits de l’homme et rapporteur spéciale pour les peuples afro-descendants et discrimination raciale et rapporteur pour les droits des femmes, la loi 9358 qui approuve cette convention. Le Costa Rica devient ainsi le premier pays du continent à avoir approuvé cette convention, laquelle, selon le président Solís, garantit les principes d’égalité et non-discrimination inscrits dans la Constitution de la République.
Communiqué de la présidence, CRHoy, 5/8 ; Diario Extra, 6/8

Migration
Migrants haïtiens « déguisés » en africains : Alors que le Costa Rica a réalisé le premier rapatriement d’un Haïtien entré dans le pays avec un faux passeport, les autorités confirment que la plupart (95% environ) des migrants considérés comme des « extra-continentaux » sont plutôt d’origine haïtienne. Par ailleurs, elles ont annoncé l’application de cette même mesure pour les migrants cubains. Et alors que les autorités nicaraguayennes ont annoncé la mise en place prochainement d’une série de mécanismes garantissant la circulation « ordonnée et sûre » des migrants sur leur territoire, en raison du flux croissant de ceux-ci, les migrants demandant une autorisation temporaire (25 jours) de permanence au Costa Rica n’arrêtent pas d’arriver à la frontière sud avec le Panama débordant les capacités des autorités costariciennes, selon l’OIM. Le Panama facilitera la circulation vers le Costa Rica de migrants en provenance de la Colombie et entrant sur son territoire depuis la forêt du Darién. AR, 10/8 ; Diario Extra, 8/8 ; La Nación, 5-10/8
La région comptabilise environ quatre millions d’émigrants en 2015 : Il s’agit de 8,5% (soit 3,8 millions) de la population centraméricaine, selon l’étude V° Rapport de l’État de la Région. Le mouvement de personnes du Nicaragua vers le Costa Rica et du Salvador vers le Guatemala domine le flux migratoire interrégional qui représente 13,2% de l’ensemble de migrants. Le Costa Rica est la principale destinée de la migration interrégionale (90% Nicaraguayens ; 4% Panaméens et 3% Salvadoriens), alors que les Etats-Unis est la principale destinée des migrants du Salvador et du Belize, mais d’autres destinées sont enregistrées comme l’Espagne (13%) et le Mexique (15%). El Financiero, 8/8
Le président défend l’accord sur les migrants du « Triangle Nord » : Suite à la mise en question, pour des raisons de sécurité, de l’accord signé la semaine dernière selon lequel le Costa Rica s’engage à émettre des visas humanitaires temporaires pour les réfugiés du Guatemala, El Salvador et le Honduras menacés, le président Solís a confirmé qu’il s’agit de rendre protection aux leaders poursuivis dans leurs pays en raison de leur activisme dans la défense des droits des indigènes, des populations LGBTI ou encore des écologistes. La Nación, 8/8

GAFILAT
Le Costa Rica évite son inscription dans la « liste grise » des pays non coopérants en matière fiscale : Le pays a réussi, lors de la 33° Réunion des représentants au Groupe d’Action financière de l’Amérique latine (GAFILAT), qui a eu lieu à Buenos Aires, à se faire requalifier sur 11 des 40 variables techniques sur lesquelles se base l’organisation pour définir lesquels pays sont coopérants ou non. Il s’agit de mesures légales que chaque pays doit mettre en place afin d’éviter le financement du terrorisme ou la légitimation des capitaux. Le GAFILAT décidera en février 2017 si le Costa Rica entrera dans la liste grise des pays non coopérants dans la lutte du financement du terrorisme et le blanchiment d’argent. Afin d’éviter d’être inclus dans cette liste, le Costa Rica doit surtout adopter le projet de loi contre la fraude fiscale.
La Nación, 6/8

Actualités françaises au Costa Rica

Sports
Mondial de surf ISA, deux membres de l’équipe française qualifiés pour le 3ième tour : Pauline Ado et Justine Dupont se sont qualifiées pour le 3ième tour après avoir remporté leur série le 10 août à Jacó (Ado avec 17,93 points, le meilleur total de la journée). Côté masculin, seul Dimitri Ouvré reste dans la compétition.

Marques françaises
Présence de Peugeot en dehors de la GAM : Avec l’ouverture de neuf succursales (sur cinq ans) dont l’une à Pérez Zeledón, à San Carlos et à Guápiles, Peugeot élargit sa présence dans le territoire costaricien. Est annoncée également le lancement au Costa Rica du modèle crossover 2008. La Nación, La República, 11/8

Cinéma
Vendredis cinéphiles. Alliance Française à Barrio Amón, 18h, entrée libre.
Cycle du mois d’août « Louis Malle – Mémoires vivantes »
12 août : Le feu follet (1963)
19 août : Au revoir les enfants (1987)
26 août : Lacombe Lucien (1974)

Muestra de cine sobre Derechos Humanos à l’Alliance Française à Barrio Amon, 18h. Entrée libre.
Les 17, 22, 24, 29 et 31 août.
Plus d’information sur la page Facebook AlianzaFrancesaCostaRica
https://www.facebook.com/AlianzaFrancesaCostaRica/?fref=ts

Cinéma environnement
Ici, ailleurs … La terre qui nous nourrit, du réalisateur costaricien Julio Molina et La Canasta campesina, de Francis Roudière sur un projet du Secours Populaire Français au Salvador.
Samedi 27 août à 16h au Ciapa (Curridabat, 75 m au nord du supermarché Walmart). Ce cycle est organisé par les associations « Club des amis de la France » et « Français du Monde-adfe » .

Exposition
« SUBTOTAL » d’Iván Gómez. Alliance Française à Barrio Amón. Entrée libre.


Rédactrice : Olga Bolaños
Journaux consultés

JPEG

Dernière modification : 19/08/2016

Haut de page